Les calculs rénaux, communément appelés « pierres aux reins », sont des cristaux durs qui se forment dans les reins et peuvent entraîner de vives douleurs.
Les médecins utilisent le terme lithiase urinaire pour désigner ces cristaux qui peuvent aussi se retrouver dans le reste de l’appareil urinaire : vessie, urètre ou uretères.

La survenue de la lithiase dépend de 2 facteurs : augmentation dans les urines de la teneur en éléments minéraux (calcium, oxalate, phosphore, magnésium, acide urique…) et stagnation du flux urinaire.
D’autres facteurs peuvent faciliter ou inhiber le processus (infections à certains germes, acidité des urines…).


La lithiase en chiffres

C’est une maladie très fréquente et récidivante (50 % à 60 % des cas). Elle est en progression dans tous les pays industrialisés. Elle touche 4 à 15 % de la population selon les pays, avec une moyenne de 5 à 10 % dans les pays riches.

Elle concerne plus les hommes que les femmes. 15 % des hommes et 8 % des femmes présentent au moins une fois dans leur vie un épisode lithiasique (manifestation liée à un calcul).

10 % des personnes atteintes vont développer des formes récidivantes avec au moins 5 épisodes lithiasiques. La prévention est donc très importante.

Reflet des habitudes nutritionnelles, des conditions sanitaires, la lithiase fait partie des grandes pathologies, comme l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires ou le diabète.

EAU
1ère cause des calculs : une mauvaise hydratation.
Boire peu diminue le volume d’urine, donc concentre les sels dans l’urine et augmente le risque de cristallisation. Idéalement un patient porteur de calculs doit avoir une diurèse (quantité d’urines) quotidienne de 2 litres. Il est important de bien répartir les apports d’eau sur 24 heures.

CALCIUM

Les apports de calcium excessifs favorisent les calculs.
Les régimes trop pauvres en calcium sont également néfastes (entrainant une augmentation de la concentration urinaire en oxalate)

PROTEINES
Une alimentation comportant un excès de protéines peut causer des calculs. Les protéines augmentent les taux de calcium, d’oxalate et d’acide urique dans l’urine et diminuent le taux de citrate (un facteur de protection contre les calculs).

SEL / SUCRE

Une alimentation très salée ou très riche en sucres favorise également la formation de calculs.

CERTAINS ALIMENTS
La consommation importante de ces produits peut favoriser la formation de calcul d’oxalate : oseille, asperges, épinards, betteraves rouges, rhubarbe, figues, cacao, thé, poivre, coriandre, cacahuètes, noix, noisettes, amandes, comprimés fortement dosé en vitamine C.

Documentation
Nous mettons à votre disposition des supports d’information :

  • des brochures d’information sur les différents types d’incontinence et leurs traitements,
  • des conseils pour mieux vivre au quotidien,
  • des témoignages de patients, de proches ou de professionnels.

Réseaux sociaux et internet
Des sites internet dotés de forum peuvent être également des lieux d’échange. Il importe néanmoins d’être vigilant à l’égard des informations diffusées et publiées sur ces sites qui peuvent être parfois anxiogènes. De fait, nous vous conseillons de valider ces informations auprès des équipes soignantes.

Des associations de patient

Pour reprendre confiance en soi ou garder le moral, il est parfois réconfortant d’échanger avec des personnes possédant une expérience similaire. Notre établissement favorise la création d’associations de patients.
Tout au long de votre parcours, n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez intégrer ou créer une association de patients. Nous tenons à votre disposition les coordonnées des associations les plus proches de chez vous.

 

Opération de prévention et de dépistage
Le centre relaie les actions de prévention nationales. Vous pouvez y participer si vous le souhaitez.

Top