Le rythme du bébé

Dès les premiers jours, le bébé a son propre rythme qui lui permet de dormir facilement en cours ou en fin de matinée. En revanche, il va souvent s’agiter le soir, période où il a du mal à s’endormir et donc, risque de pleurer ; ce sont « les pleurs du soir ». Il a alors besoin de calme et de contact. Le bain pourra peut-être l’apaiser. De même, le portage en écharpe ou porte-bébé est un excellent moyen de calmer le bébé en ayant les mains libres. Cela vous permet de poursuivre la plupart de vos occupations. En pleurant, le bébé vous signale qu’il est gêné : peut-être un rot, une mauvaise position, des fesses souillées, une difficulté d’endormissement, le besoin de câlins… Prenez-le dans vos bras sans hésitation, la majorité du temps, cela vous aidera à résoudre son problème.

Sexualité et contraception

Après l’accouchement, la reprise de la sexualité dépend de votre propre confort et de votre ressenti. La contraception est abordée avec le médecin au moment de votre sortie. Si vous allaitez, pour une bonne mise en place de l’allaitement, la prise d’une pilule n’est pas recommandée dans les six premières semaines qui suivent l’accouchement. Avant votre sortie de la maternité, prenez le temps de vous informer auprès des médecins et des sages-femmes sur les méthodes de contraception compatibles avec l’allaitement.

maternité nîmes

Reprise du travail et allaitement

La reprise du travail est une étape importante et parfois délicate pour les mères. Si c’est votre choix, la poursuite de l’allaitement maternel peut « adoucir » cette transition. Afin de la préparer au mieux, nous vous conseillons une consultation d’allaitement avec les sages-femmes ou consultantes en lactation. Il est possible de commencer à stocker votre lait quelques temps avant la reprise, puis de poursuivre le recueil sur votre lieu de travail si vous le souhaitez.

Certaines mamans souhaitent conserver seulement les tétées du matin, du soir et des week-ends après la reprise du travail pour poursuivre cette relation privilégiée. Les seins peuvent s’adapter à cette nouvelle demande en fonction de l’âge du bébé. Si possible, conservez au moins 2 tétées par jour en plus des jours de repos, et cela jusqu’à la diversification de l’alimentation.

Conservation du lait maternel

  • 48h au réfrigérateur (pas au niveau de la porte du frigidaire).
  • 4 mois au congélateur.
  • Ne pas réchauffer ou décongeler au micro-ondes.

Quelques idées pour concilier allaitement et reprise du travail

  • Cumuler congés maternité et congés annuels.
  • Envisager une reprise à temps partiel si possible.
  • Si vous allaitez un bébé de moins d’un an, vous disposez à cet effet d’une heure par jour pendant vos heures de travail. Cela peut vous permettre d’allaiter ou de tirer votre lait.
  • Vous pouvez prendre un congé parental d’éducation.

Sevrage

C’est à vous et à votre bébé de décider quand il sera temps de mettre un terme à l’allaitement maternel. L’arrêt complet de l’allaitement doit se faire progressivement en diminuant petit à petit le nombre de tétées. La diversification alimentaire recommandée vers l’âge de six mois permet la poursuite de l’allaitement maternel, si vous le souhaitez.

Comme vous le savez pour la santé de l’enfant, l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois et maintenu jusqu’à 2 ans avec la diversification.

Top